08/03/2008

Journée de la femme

La journée de la femme

35a5aa87a8fbe3cfc3886355a62e8a28.jpgCette journée s’inscrit dans une tradition social-démocrate, puis communiste, puis féministe.

La journée internationale des femmes est d’abord une création de la Conférence internationale des femmes socialistes réunie en 1910 à Copenhague afin de servir notamment à la propagande en faveur du vote des femmes et à l’amélioration de leurs conditions de travail. Elle est ainsi liée à la revendication de citoyenneté politique des femmes. L’initiative en revient à l’Allemande Clara Zetkin (1857-1933) qui dirige de 1891 à 1917 Die Gleichheit (L’Egalité), importante revue (comptant jusqu’à 125 000 abonnés) et organe de l’Internationale des femmes socialistes, qu’elle a fondée en 1907 avec Rosa Luxemburg.

La date du 8 mars fut choisie par Lenine, en 1921, pour commémorer le jour (correspondant au 23 février dans le calendrier de la Russie tsariste) où, en 1917, des ouvrières de Saint-Petersbourg manifestèrent dans la rue pour demander du pain et le retour des hommes du front, déclenchant ainsi la révolution de février.

Dans les années 1970, le MLF s’empare du 8 mars, dépolitise le sens de la Journée et la met au service du combat des femmes, c’est à dire d’abord la libération des mœurs et l’acquisition de droits sexuels.

Depuis lors, cette journée se traduit, à travers le monde, par des débats, colloques, expositions ou manifestations. Les femmes prennent la parole pour exprimer leur souhait de voir améliorer leur place dans tous les domaines de la vie sociale, professionnelle et familiale.

Par delà les alternances politiques, la Journée internationale des femmes est désormais officielle et médiatisée.

http://vousetmoi.blog.20minutes.fr/

22:00 Écrit par Minnie dans général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : actu, journee-de-la-femme, fete, histoire |  Facebook |

Commentaires

Heuuu, ouf, c'est fini le 8 mars. A quand la semaine du père célibataire ?

Écrit par : biglodion | 08/03/2008

Les commentaires sont fermés.